Entretien

Bon à savoir 

Les lames en acier carbone peuvent prendre une autre teinte avec le temps, mais pas d’inquiétude c’est une réaction tout à fait normale !!! L’acier carbone se patine avec le temps au contact de l’eau, des aliments…

 

Les avantages de l’acier carbone face à l’acier inoxydable :

  • Plus dur et résistant

  • Meilleure coupe

  • Garde son tranchant plus longtemps

  • Facile a affûter

 

Mais il faut l’entretenir !

 

Conseils d'entretien

Avant tout, un couteau doit rester rangé à l’abri de l’humidité .

Il doit rester aussi propre que possible, mais l'utilisation du lave-vaisselle est interdite ! Un lavage à la main est primordial, il faut le passer sous l’eau, le nettoyer avec une éponge et surtout bien l’essuyer.

Il est nécessaire de huiler la lame de temps en temps avec une huile végétale comme par exemple de l’huile d’olive, de l’huile d’amande douce ou du saindoux. Couper un saucisson fait aussi très bien l’affaire ! La lame sera ainsi protégée grâce à la pellicule grasse. Pour ma part, j’utilise l’huile Ballistol pour entretenir/nettoyer lames et manches.

Pour les lames "inox", le lave vaisselle reste à proscrire. La lame sera cependant moins sujette à l'oxydation, mais je recommande cependant un nettoyage régulier et également un bon séchage. N'oublions pas que la lame n'est pas le seul élément du couteau, et le manche est également un élément dont il faut prendre soin. L'utilisation de bois stabilisés par exemple réduit l'impact de l'humidité mais elle reste un ennemi à éviter pour la longévité de vos couteaux.

 

L’affutage d’un couteau

L’option la plus conseillée, serait l’entretien régulier sur un cuir garni de pâte à polir. Cette opération réalisée régulièrement permet de ne pas "perdre" le fil du couteau et donc de le maintenir affuté sans effort.

 

Si le couteau vient à ne plus couper correctement, la pierre à affuter est une solution pour retrouver le tranchant. Certaines offrent une double granulométrie, une face pour faire le plus gros travail (grain 3000 par exemple), et la seconde d’un grain plus fin (environ 8000) pour la finition. Cette technique demande un petit apprentissage, pour trouver et conserver l’angle d’affutage.

 

Bonne utilisation,

Sébastien